Armes Traditionnelles

Pourquoi apprenons-nous des armes traditionnelles ? Quels en sont leurs bénéfices? J’ai entendu certains étudiants dire, pourquoi s’embêter à apprendre le maniement des armes quand les armes à feu son plus rapide. Qui va descendre dans la rue aujourd’hui avec une épée dans la main (à l’exception du Highlander)? Lol. Cependant, la tradition confirme qu’il y a de nombreuses raisons d’apprendre le maniement des armes. Il y a de ça mille ans, il n’y avait pas d’arme à feu. Toutes les guerres avaient lieu sur-le-champ de bataille avec des armes faites en bois, en métal tel que l’épée, le bâton, la hachette, la lance. Tout le monde a dû se familiariser avec une arme ou sinon ils auraient été très désavantagés ou même tués. Par exemple, les moines Shaolins avaient toujours un bâton avec eux, l’armée générale chinoise avait un sabre, et les généraux de l’armée chinoise avaient des épées droites, ou un Kwan Dao (une grande lame longue et large comme une hache sur un long bâton).

 

La plupart du temps les gens choisissaient une arme spécifique afin de devenir compétents avec cette arme. La pratique était essentielle afin que l’arme et l’individu ne fassent qu’un. Le moyen efficace de pratiquer était en effectuant des formes pour chacun des armes utilisées. Ces formes ont été conçues pour contenir tous les mouvements et applications du système, ainsi tout en pratiquant.

De cette façon ils étaient possibles d’apprendre a manier les armes sans blesser ou de blesser ses camarades. Pendant des siècles, les compétences dans la pratique de l’armement ont été transmises de maître à élève et/ou de parent à enfant. L’analphabétisme étant très répandu, alors, la transmission du savoir a été accomplie grâce à la mémorisation ou l’élaboration de poèmes ou de chansons sur le système. La transmission de la connaissance accumulez était essentiel afin que les traditions restent et pour la survie du système.

Une raison importante pour apprendre les armes dans le système pratiquer est de perpétuer les traditions qui ont été transmises de génération en génération. Sans la formation continue avec des armes, la tradition serait perdue. Cela ressemble un peu a si nous arrêtions de donner des cadeaux à Noël ou si notre mère décidait de ne plus faire le dîner à L’Action de grâce. Il existe des formes et des exercices qui sont inconnus à votre système, donc les armes offrent une autre dimension pour aider à préserver l’art. Dans les traditions du système est la survie du système complet.

 

Les applications d’autodéfense doivent toujours être pratiquées venant de vos formes d’armes. Juste faire les formes seules n’a aucun sens si vous ne cherchez pas la vérité derrière leurs mouvements. Il y a ceux d’entre vous qui peuvent demander; dans quelles situations peut-on utiliser ses techniques? Si vous portez attention, il y a des armes tout autour de vous sur une base quotidienne. Un artiste martial fera usage de tout ce qui lui ai à la portée de main. Dans une situation de légitime défense, un balai ou une vadrouille peuvent être maniés comme un bâton. Un démonte-pneu ou bâton de marche est semblable à une épée. Ciseaux ou stylos peuvent être utilisés comme des poignards. Un foulard ou un chandail est excellente défense contre une personne brandissant un couteau. Il ya bien longtemps, les agriculteurs utilisaient ce qu’ils avaient autour d’eux pour se défendre, comme des râteaux, houes de pique etc… Presque tout ce que vous pouvez trouver peut être utilisé comme une arme.

Il y a aussi des raisons physiques pour apprendre les armes traditionnelles, il renforce les compétences de coordination et rend les muscles plus fort. Techniques de coordination sont développés entre les mains et les pieds. La rotation, sautillement et tournoiement des armes dans la main sont parfois nécessaires dans certaines formes, elle aide à la coordination de l’esprit dans des actions difficiles que votre corps peut faire au cours d’une lutte réelle. De même, deux formes d’armes avec deux personnes aident à construire votre sens du rythme et la coordination de vos techniques. Si votre sens du rythme est éteint, vous serez vaincu. Une forme avec deux personnes vous donne aussi l’occasion de voir de première main ce que c’est que de se défendre contre quelqu’un avec une arme. Les armes sont une extension de votre corps, par conséquent, la coordination est essentielle.

 

De plus, les formes d’armes développent la force musculaire dans les épaules et les bras. Comme la levée de poids, l’entraînement aux armes peut augmenter l’endurance et la vitesse dans vos techniques d’autodéfense. Le poids des armes lourdes peut vous aider à l’enracinement dans vos positions, développe la force des jambes et un meilleur équilibre. La légende raconte que les soldats de l’armée avaient des Kwan Dao pesant entre 20 à 50 livres. Il suffit de penser la force qu’il fallait pour tenir de telles armes.

 

Et encore il y en a beaucoup qu’ils apprennent le maniement des armes spécifiquement pour les tournois de compétition. La plupart d’entre nous sont tous compétitifs de nature, et c’est une bonne chose. Les formes d’arme pour un tournoi obligent un étudiant à pratiquer avec assiduité. Cela amène l’étudiant de plus près à la vraie nature de leurs armes. L’esprit martial est dans chacun de nous. Les tournois apportent également aux spectateurs de regarder et profiter de la concurrence et répandre la parole de votre style.

 

La tradition et la connaissance sont sans fin, il est continuellement transmis de personne à personne, comme il se doit. Si vous entendez quelqu’un dire que la formation traditionnelle de l’arme est sans valeur, vous pouvez leur dire qu’ils ont encore beaucoup à apprendre sur le kung-fu. Rappelez-vous la richesse de la tradition et de la connaissance se trouve dans votre entraînement aux armes.