Hung Gar

Le Hung Gar est un style représentatif de la boxe du sud de la Chine. Elle se caractérise par ses postures puissantes notamment la posture du cavalier (Sei Ping Ma), ainsi que les griffes du tigre et les ailes de la grue, les coups de pied ne dépassant généralement pas la ceinture (hauteur moyenne), les techniques de mains sont facilement privilégiées par l’usage de poings, piques, griffes paume et le tranchant, correspondant au techniques des cinq animaux c’est-à-dire; poings pour le léopard, piques pour le serpent, griffes pour le tigre, paumes pour le dragon et tranchant pour la grue.

 

Parmi les techniques les plus utilisées nous trouvons les griffes du tigre (Fu Jao), les griffes du tigres noir (Hei Fu Jao) le bec de la grue (Hok Jui), les ailes de la grue (Hok Yik), et le cou du cygne ou la tête de la grue (Hok Ding). Un aspect qui Caractérise le Hung Gar c’est la théorie des douze ponts (Sap yi kiu sau faat), se sont douze principe de contact des avant-bras avec l’adversaire, transmis a partir des douze mots clefs et qui sont issus de la forme Tid Sien Kien (le pont de fer), pour permettre de comprendre les principes de combats du Hung Gar. Ce ne sont pas des techniques proprement dites mais des principes de la boxe.

Poing de Famille Hung

L’essence du Hung Gar peut être trouvé dans son nom. « Hung » veut dire « se tenir grand avec intégrité ». Les disciples du Hung Gar se soumettent à une contrainte d’honnêteté de droiture et de respect. « Gar » veut dire famille. Le Hung Gar est bien connu sous le nom « le  style du Tigre et de la Grue ». Bien que le style reprenne des postures imitant les cinq animaux classique du Shaolin, c’est-à-dire; le dragon, le tigre, la grue, le léopard et le serpent, le Hung Gar compte quatre principales formes dont; Gung Ji Fook Fu Kuen (maîtriser le tigre), Fu Hok Seung Ying Kuen (la synthèse du tigre et de la grue), Sup Ying Kuen (poing des cinq animaux et des cinq éléments)

et enfin Tid Sien Kien  (le pont de fer).